jeudi 4 avril 2013

Parce que parfois, il faut râler !



Salut mes belettes.

Pas de post beauté aujourd’hui, mais un petit article pour râler, chouiner, bouder...

Nous sommes maintenant rendu au mois ou il ne faut pas te découvrir d’un fil (en même temps, vu les températures, on serait du  genre à en rajouter plutôt qu’à en enlever ! ) et normalement , et j’insiste sur le normalement (rapport à la météo toujours) dans 2-3 mois, les vêtements légers et les maillots font leur apparitions … 

Donc, tu n’as pu le louper, absolument tous les magazines, les reportages et la majorité des blogs parlent de REGIME… le mot que je hais par excellence. 

Je t’explique … si tu veux rentrer dans tel ou tel fringue de taille soit disant standard, tu dois arrêter de manger ci, ça, et surtout, Oh miracle du régime, prives toi maintenant pour mieux reprendre après.

Bon tu dois te demander ce qui m’exaspère à ce point …

 et bien justement cette notion de privation pour être le plus conforme à la «  Norme » (mais qui a décrété qu’il y avait une " norme"  bon sang !! )... Alors que Dieu bénisse ceux et celles qui parlent de rééquilibrage et non de régime.

 Si tu as regardé mon tag, tu sauras que je fais des intolérances alimentaires. 
Pour tout te dire, je suis intolérante au lactose... mais pas la petite intolérance de rien du tout, non non non, moi je tape direct dans le dur, même avec une infime quantité, je fais une crise. Sauf que je l’ai appris il y a 2 ans … et que je suis une inconditionnelle gourmande !! 

Du jour au lendemain j’ai dû me priver de tout (tu noteras que le lactose est le beurre, le lait, la crème, le fromage et qu’il y en a également  dans la charcuterie, le chocolat, les bonbons, les gâteaux apéros etc etc).
 En tant que grosse gourmande, je mangeais n’importe quoi, n’importe quand. Sans prendre de poids. 
Et puis arrive cette période où tu apprends ton intolérance, et pratiquement tout ce que tu aimais est banni de ton alimentation.
 La frustration était telle, que tous mes repas était d’une tristesse sans nom … Je suis donc passée à une nourriture extrêmement saine et light. La population féminine de mon entourage m’enviait presque d’être au «  régime » continuellement, sans avoir besoin de forcer la chose... oui mais la privation m’a tellement frustrée que j’ai pris pas mal de poids ( que j’ai réussi à perdre avec le temps en acceptant le fait que les cochonneries ne feraient plus partie de ma vie dorénavant). 

Je ne suis pas la seule, et nous sommes de plus en plus nombreux et nombreuses à développer des intolérances alimentaires, à différents degrés selon les personnes, et la période qui arrive est plus que désespérante. Voir toutes ces femmes et tous ces hommes se priver volontairement, alors que nous sommes, nous intolérants, contraints de le faire à vie ! 
Alors je vous en supplie mes belettes, changez votre vision des choses !! 
Non vous n’avez pas besoin de faire un régime en vous privant … Du sport, et peut être limiter le grignotage ou rééquilibrer votre alimentation, mais pour l’amour du ciel (oui cette expression fait d’avantage penser à mémé Josette qu’à une jeune flibustière) ne parlez pas de régime .

Vous êtes jolies comme tout, et votre moitié le pense chaque jour ( sinon c’est un/une nase ) il s’agit seulement de prendre soin de vous et de savoir vous faire des petits plaisirs et profiter des choses simples !
 La beauté vient de ce que vous dégagez, pas de la taille dans laquelle vous rentrez !


Piratement vôtre


Beeboo

4 commentaires:

  1. Je suis tellement d'accord avec ce que tu dis !
    Pourquoi se priver quand on peut faire d'autres choses pour compenser ? Personnellement, je faisais un 44, je me sentais très bien et à cause de problèmes de santé, je suis passée à la taille 38 très violemment sans l'avoir voulu... Alors certes, je rentre dans la taille "standard" (et encore aujourd'hui cela tend au 34-36) mais je me sentais mieux dans mon corps en taille 44. J'ai toujours été une fille ronde et dans ma tête ça le resterait, ça faisait parti de moi et je m'aimais comme ça.
    Je n'ai pas d'intolérance alimentaire, et je ne me prive de rien, surtout que mon poids, je m'en balance complètement, mais mon médecin m'a fixé une limite à ne pas dépasser. Mais honnêtement, cette société du "toujours plus maigre" je commence à en avoir ras le bol et c'est vrai que de lire des articles "régime" partout, ça fout un peu le cafard...

    RépondreSupprimer
  2. Je compatis. moi je suis intolérante au gluten (diagnostiquée depuis que j'ai un an et demi), et ce n'est pas tous les jours évident de concilier repas, plaisir, sans gluten et gourmandises. j'ai vécu qq années en mangeant normalement (de 5 ans à 18ans) donc je connais certains petits plaisirs culinaires sur lesquels j'ai dû faire à nouveau une croix depuis la récidive de la maladie cœliaque (la réintroduction du gluten était à la mode dans les années 80-90, depuis ils se sont rendu compte que c'est dangereux, et les résultats son catastrophiques.. faut dire que c'est une maladie auto immune, et que dans le cas des intolérants, gluten=poison=plein d'emmerdes au niveau d'autres organes etc..bon bref la merdouille quoi).
    alors je suis comme toi, je peste souvent après les gens qui se privent pour un ventre plat alors que nous on a pas le choix, on est privé à vie... courage en tout cas, quelque soit l'intolérance, ce n'est pas facile à vivre, à se réhabituer, à faire le tri.. ;) bonne journée miss^^

    RépondreSupprimer
  3. Merci les filles pour vos commentaires !
    Nelly , ce qui met le cafard c'est que les tendances sont de pires en pires ... regarde la nouvelle mode le " thigh gap " !! Il y en a qui sont vraiment prête à tout :)
    Ferania, j'ai acheté le Biba du mois de Mai , j'ai pensé à toi , il y a un article ( p 214 ) sur la vente des produits sans gluten en hyper. Notamment la marque repère de Leclerc !! :) tu le savais probablement , mais on ne sait jamais, cela peut te servir :)

    Des bisous les filles

    RépondreSupprimer
  4. en effet il faut s'accepter comme on est....je sors d'un régime "grossissant"
    Suite a du harcèlement moral dans mon ancien emploi j'ai perdu 12kg en 3 ou 4 mois. (j'ai atteint les 37kg et la taille 34 trop grande alors que je faisais un 38 bien rempli)
    J'ai donc attaqué en janvier les choses en main avec un régime grossissant suivi par un médecin (meme si ma santé n'était pas en danger du fait que je mesure 1.55....)je voulais retrouver mes formes.
    Résultat après 4 mois de régimes j'ai repris 8kg. c'est pas assez a mon gout je ne retrouve pas mes formes d'avant.
    Mais je m'arrete là et je laisse dame nature faire son boulot. Ok je suis devenue très mince (taille 36 actuellement) je dois refaire toute ma garde robe mais je m'en moque car dans ma tete avec ces 8kg en plus je me trouve mieux.
    Mon amoureux a suivi ma descende au enfer....et maintenant il me trouve juste belle meme si je reste menue.
    Le regard des autres me perturbe encore car je mange toujours autant que pendant mon régime.....mais je n'arrive plus a grossir....
    bisous a toi.

    RépondreSupprimer